L'eau

L'eau


Nous avons besoin de l'eau comme nous avons besoin de la nourriture et de l'air. C'est un des constituants de notre corps et de la planète sur laquelle nous vivons. On peut d'ailleurs se poser la question si l'eau dans notre corps ne résonne pas avec l'eau qui existe sur notre Terre-mère. Toujours est-il que notre corps en a besoin, à l'inverse des autres boissons.

L'eau doit être bio-compatible, ce qui veut dire permettre la vie. Elle doit donc pouvoir transmettre la vie, la porter en elle, ce qui n'est plus le cas pour l'eau du robinet par exemple. Pour pouvoir consommer cette eau du robinet, nous devons ou il est préférable de ne pas la consommer telle quelle. Il existe différentes possibilités pour améliorer la qualité de cette eau (filtration dans carafe à charbon actif, osmoseur, dynamiseur, appareil de restructuration de l'eau). Car l'eau doit effectivement retrouver sa structure, celle qui lui permet d'être reconnue par notre corps. Du robinet, elle sort déstructurée et sans vie.

L'eau en bouteille, a l'inconvénient de la bouteille, surtout si elle est en plastique. Elle n'a plus les propriétés qu'elle avait au moment du captage à la source, mais elle est de meilleure qualité que celle du robinet. L'eau en bouteille devrait être faiblement minéralisée pour permettre au corps de l'utiliser plus facilement pour le nettoyage intérieur, ce qui est sa deuxième fonction en dehors de l'hydratation. Elle devrait aussi être légèrement acide (en-dessous de 7 sur l'échelle du potentiel hydrogène (pH) allant de 0 (acide) à 14 (alcalin)), avoir un potentiel d'oxydo-réduction (rH2) inférieur à 28 sur une échelle allant de 0 à 42, donc réducteur ce qui lui permet de céder des électrons, à l'inverse d'une eau supérieure à 28 qui serait oxydante parce qu'elle capterait des électrons. Le troisième critère de qualité des eaux en bouteille est sa résistivité (ou rhô), qui est sa capacité à ralentir le passage d'un courant électrique. La résistivité se mesure en ohms. Quand la résistivité est basse, il y une grande concentration de minéraux et l'inverse quand elle est haute. La résistivité est donc liée à la mesure des résidus à sec, exprimés en mg/litre, représentant la quantité de minéraux dans l'eau. Cette quantité de minéraux doit être faible pour une consommation courante.

Une eau "parfaite" se situe donc entre 22 et 28 rH2, 6 et 6,8 pH et une résistivité supérieure à 6 000 ohm (le chiffre du résidu à sec le plus bas possible en mg/L). Mais le potentiel rH2 et la résistivité ne sont pas toujours mentionnés sur les bouteilles.

Il est possible d'informer positivement ou négativement l'eau par des pensées d'amour, de gratitude, des prières, de la musique harmonieuse, mais aussi par des ondes électro-magnétique, des paroles négatives, des images et de la musique violentes. Cela peut se vérifier avec un microscope puissant sur des cristaux d'eau : les premiers donneront de beaux cristaux, les autres des cristaux destructurés.

Il est également possible de dynamiser l'eau avec des formes géométriques, des symboles tels que : fleur de vie, tryskel. Dans ce cas, on pose une carafe remplie d'eau sur le symbole. L'action sur l'eau est également mesurable.

L'eau


Nous avons besoin de l'eau comme nous avons besoin de la nourriture et de l'air. C'est un des constituants de notre corps et de la planète sur laquelle nous vivons. On peut d'ailleurs se poser la question si l'eau dans notre corps ne résonne pas avec l'eau qui existe sur notre Terre-mère. Toujours est-il que notre corps en a besoin, à l'inverse des autres boissons.

L'eau doit être bio-compatible, ce qui veut dire permettre la vie. Elle doit donc pouvoir transmettre la vie, la porter en elle, ce qui n'est plus le cas pour l'eau du robinet par exemple. Pour pouvoir consommer cette eau du robinet, nous devons ou il est préférable de ne pas la consommer telle quelle. Il existe différentes possibilités pour améliorer la qualité de cette eau (filtration dans carafe à charbon actif, osmoseur, dynamiseur, appareil de restructuration de l'eau). Car l'eau doit effectivement retrouver sa structure, celle qui lui permet d'être reconnue par notre corps. Du robinet, elle sort déstructurée et sans vie.

L'eau en bouteille, a l'inconvénient de la bouteille, surtout si elle est en plastique. Elle n'a plus les propriétés qu'elle avait au moment du captage à la source, mais elle est de meilleure qualité que celle du robinet. L'eau en bouteille devrait être faiblement minéralisée pour permettre au corps de l'utiliser plus facilement pour le nettoyage intérieur, ce qui est sa deuxième fonction en dehors de l'hydratation. Elle devrait aussi être légèrement acide (en-dessous de 7 sur l'échelle du potentiel hydrogène (pH) allant de 0 (acide) à 14 (alcalin)), avoir un potentiel d'oxydo-réduction (rH2) inférieur à 28 sur une échelle allant de 0 à 42, donc réducteur ce qui lui permet de céder des électrons, à l'inverse d'une eau supérieure à 28 qui serait oxydante parce qu'elle capterait des électrons. Le troisième critère de qualité des eaux en bouteille est sa résistivité (ou rhô), qui est sa capacité à ralentir le passage d'un courant électrique. La résistivité se mesure en ohms. Quand la résistivité est basse, il y une grande concentration de minéraux et l'inverse quand elle est haute. La résistivité est donc liée à la mesure des résidus à sec, exprimés en mg/litre, représentant la quantité de minéraux dans l'eau. Cette quantité de minéraux doit être faible pour une consommation courante.

Une eau "parfaite" se situe donc entre 22 et 28 rH2, 6 et 6,8 pH et une résistivité supérieure à 6 000 ohm (le chiffre du résidu à sec le plus bas possible en mg/L). Mais le potentiel rH2 et la résistivité ne sont pas toujours mentionnés sur les bouteilles.

Il est possible d'informer positivement ou négativement l'eau par des pensées d'amour, de gratitude, des prières, de la musique harmonieuse, mais aussi par des ondes électro-magnétique, des paroles négatives, des images et de la musique violentes. Cela peut se vérifier avec un microscope puissant sur des cristaux d'eau : les premiers donneront de beaux cristaux, les autres des cristaux destructurés.

Il est également possible de dynamiser l'eau avec des formes géométriques, des symboles tels que : fleur de vie, tryskel. Dans ce cas, on pose une carafe remplie d'eau sur le symbole. L'action sur l'eau est également mesurable.